L’énergie éolienne peut faire profiter de nouvelles sources d’économies en injectant le courant dans le réseau d’électricité national. Comment rentabiliser cette mission ? Lisez cet article.

Quel est le fonctionnement d’une énergie éolienne ?

Le principe de l’énergie éolienne ne date pas d’hier. Déjà dans l’antiquité les fermiers exploitaient le vent pour mécaniser certaines tâches.

Le dieu Éole est une référence à ce sujet. Cette source d’Énergie inépuisable convertit la force du vent mécanique en Énergie électrique propre aux modèles synectiques. Concrètement, les voiles fixées sur son axe perpendiculairement récupèrent l’énergie du vent de la même manière qu’un bateau à voile. C’est pour ces raisons que de nombreux termes employés dans la marine se retrouvent sur l’implémentation d’un réseau d’éolien.

installation éolienne

L’éolien ne date pas d’hier puisque des archéologues ont retrouvé des restes de moulins datant de plusieurs milliers d’années. Alors, pourquoi ne pas l’employer pour ses propres besoins ?

Aujourd’hui, l’Énergie éolienne retrouve un certain essor pour générer de l’électricité depuis chez soi, sans dépendre d’EDF.

Une seule éolienne bien située peut fournir suffisamment de ressources pour une famille. Imaginez ce que peut apporter une éolienne de grand gabarit.

Avec de tels chiffres, il apparait évident que la transition écologique recherchée par de nombreux Français passera par l’énergie du vent.

Mécaniquement, des adeptes trouvent leur compte et profitent d’une source d’énergie gratuite. Néanmoins, une telle infrastructure exige quelques précautions.

Où en est l’Énergie éolienne en France ?

Le parc éolien national se classe en quatrième position en Europe ce qui montre une accélération de ce type d’investissement, après :

  1. L’Allemagne
  2. L’Espagne
  3. Royaume-Uni

Cela implique plus de 8 000 mâts sur tout le territoire ce qui génère une puissance de 17,13 GW. Raccordé au réseau électrique, le parc éolien de l’hexagone occupe 7,2 % de la consommation électrique nationale.

Comment profiter du fonctionnement d’une éolienne ?  

Le fonctionnement d’une éolienne semble assez simple, mais nécessite une réflexion au préalable pour corroborer les besoins aux ressources. En effet, pour faire tourner les palmes, il faut du vent. Or le lieu de production implique un passage régulier de l’air pour fournir régulièrement en énergie le logement.

En l’espèce, le moulin se positionner sur un terrain suffisamment dégagé et éloigné d’éventuels bâtiments. En cas d’incident (rares), le propriétaire se retrouve responsable de toute détérioration extérieure ce qui implique des garanties spécifiques.

Quelle taille éolienne définir pour devenir autosuffisant ?

La première motivation qui engage une telle installation vise à transformer ses habitudes de consommation énergétique pour passer à l’autosuffisance.

Concrètement, un tel passage signifie une baisse tangible de ses factures tout en menant une vie plus écologique.

Agir directement sur son mix énergétique
Les éoliennes individuelles peuvent alimenter :

  • Une maison individuelle ou collective
  • Une exploitation agricole
  • Un site isolé
  • Divers ouvrages

    Les applications :
    — le fonctionnement d’une éolienne peut tout à fait convenir pour un investissement afin de le revendre au réseau. Il existe des barèmes tarifaires spécifiques à l’éolien fixé par la loi. Autres champs d’application : la production électrique à domicile. Avec une installation de moins de 36KM, il est possible de mener un train de vie sans contrainte dans son foyer. En outre, les agriculteurs ne sont pas en reste, car leurs espaces leur offrent de nombreuses possibilités comme l’électrification d’un secteur éloigné du réseau EDF.

À cela, le mix peut s’associer au photovoltaïque pour pallier les périodes faibles en vent, ce qui garantit une complémentarité transversale.  Sachant que leur durée de vie se rapporte à vingt années d’utilisation elles bénéficient d’un faible coût d’entretien.
Bien que le bruit soit leur véritable talon d’Achille, les derniers modèles font preuve d’une véritable amélioration en la matière.

Aspects législatifs du conditionnement d’une éolienne :
La législation française actuelle permet l’implantation d’une éolienne de moins de 12 mètres de haut s’il n’y a pas d’arrêté municipal contradictoire. Au-delà de 12 mètres de haut, un permis de construire s’impose (soit 12 m = hauteur à l’axe des pâles). Cependant, les propriétaires d’éoliennes se réjouiront de profiter d’un crédit d’impôt conséquent à hauteur de 50 % du prix du matériel, ce qui joue en leur faveur en matière de gestion de budget.